Historique

La sophrologie a été créée en 1960 par le Dr Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre colombien alors établi en Espagne, qui s’intéressait particulièrement aux états et niveaux de conscience : veille, vigilance, concentration, attention flottante, coma, etc., ainsi qu’à l’hypnose médicale.
sophrologie

Le mot sophrologie vient du grec : « SOS (harmonie), PHREN (esprit) et LOGOS (étude) », elle se définie comme la  « science de l’harmonie de la conscience ».

Elle a pour but l’épanouissement physique et mental. Elle permet à l’individu d’agir sur lui-même dans le but de retrouver une harmonie de vie.

C’est une synthèse de différentes techniques et exercices basés sur la détente, elle a pour but l’harmonie entre le corps et l’esprit afin d’accéder à un état de relâchement et de bien-être général. Plus complexe que la relaxation simple, elle permet d’accéder à nos ressources physiques et mentales et de les développer. La sophrologie c’est amener l’être humain à se responsabiliser, afin qu’il atteigne l’autonomie et l’authenticité.

Définition

La sophrologie est une technique de relaxation basée sur des exercices de respiration et de gestion de la pensée. Elle est souvent utilisée pour combattre notamment le stress.  Elle plonge le sujet dans un état de semi-conscience. Il peut alors se concentrer sur un besoin spécifique.

Les 4 grands principes de la sophrologie

  1.  La respiration
  2.  La détente physique et psychique
  3.  La visualisation
  4.  La pensée

Comment se pratique la sophrologie ?

Une séance de sophrologie se déroule ainsi :

  • Assis ou allongé,
  • On se détend physiquement par des exercices de respiration et de visualisation des parties du corps,
  • Pas de contact physique,
  • On part plus « profondément » par des exercices de concentration.

A la suite d’une séance le  patient  peut  s’entraîner seul chez lui à raison de 10 à 15 minutes par jour.

 

Pour qui et pour quoi ?

La sophrologie s’adresse à tous, adultes, adolescents, enfants.
Ses domaines d’intervention sont nombreux, en voici quelques exemples :

  • gestion des agressions extérieures
  • gestion des émotions
  • préparation mentale (examens, entretien, évènement)
  • combattre une dépendance
  • bien-être physique & mental
  • gestion de la douleur physique ou liée à un traitement médical
  • Aide à combattre le stress et l’anxiété
  • Pour préparer un accouchement
  • Aide à combattre certaines addictions comme le tabagisme, l’alcoolisme ou les troubles alimentaires
  • Souvent utilisée pour détendre les sportifs avant une compétition
  • Améliore la concentration et la mémoire lors d’examens
  • Utilisée dans le traitement de la spasmophilie
  • Divers troubles liées aux T.O.C. ou aux phobies ou post- traumatiques.

Nous la trouvons aussi de plus en plus présente dans le champ des organisations, pour traiter de sujets tels que la gestion de stress, des émotions, des conflits, de la communication,  l’accompagnement des équipes, la valorisation du capital humain.

Le but est de développer le potentiel de l’individu, avec comme révélateur son degré de développement de conscience (de lui-même, de ses actes, des autres…). Cette conscience est hyper-disponible en état de relaxation.

Cet état de bien-être (au sens propre), agréable par lui-même, est avant tout un outil d’évolution et de changement. Il a de multiples intérêts. En état de relaxation :

  • la détente psycho – corporelle  apporte un bien-être immédiat
  • les capacités de mémoire et de concentration sont accentuées
  • les sensations vécues vont être intégrées sans effort, naturellement
  • le lâcher-prise est permis, le champ du possible s’ouvre.

 

Contre-indications

  • La psychose chronique
  • La schizophrénie
  • L’absence de motivation du patient.

 

Quelques adresses sur la toile

www.wikipedia.fr
www.sophrologie-info.com
www.syndicat-sophrologues.fr